Kenny Rogers’ Final World Tour: The Gambler’s Last Deal with Special Guest Linda Davis

Série Ombres et lumières OLG

24 Juin à 20h30 à Scène principale TekSavvy, parc de la Confédération

Bio

Lorsque Kenny Rogers prendra sa retraite à la fin de sa présente tournée, il aura joué de presque tous les genres musicaux, dont le jazz de la fin des années 1950 lorsqu’il est entré au sein du Bobby Doyle Three, avec qui il enregistre sous l’étiquette Columbia jusqu’à la fin des années 1960. De là, bien sûr, Rogers s’élève graduellement dans le monde de la musique populaire, avec les New Christy Minstrels, le First Edition, puis une carrière solo au cours de laquelle il inscrit au moins 60 chansons dans le Top 40. La plupart des artistes seraient heureux de connaître un ou deux succès de l’ampleur de Islands in the Stream ou de The Gambler. Rogers en compte une douzaine. Même depuis la fin de ses belles années, il continue de croiser le succès, à titre de propriétaire d’un studio d’enregistrement, d’homme d’affaires et d’acteur. Dans son autobiographie, il fait valoir une autodérision que peuvent posséder seuls ceux qui ont connu le succès. Sa tournée d’adieu, The Gambler’s Last Deal, montre qu’il parvient encore à charmer son auditoire avec la profondeur de ses chansons et son charisme sur la scène.

Site Web