Bénévoles


Photo: Julie-Anne Madore

Mes chers amis,

Vous savez bien sûr que la ville d’Ottawa avait imposé un moratoire sur les événements et les rassemblements publics jusqu’au 30 juin 2020. Cela signifiait bien sûr l’annulation du 40e anniversaire du Festival de jazz. C’était une nouvelle dévastatrice, évidemment, pour nous tous qui travaillons ici toute l’année, pour les artistes, le personnel de production et technique, tous nos partenaires et peut‑être surtout vous, nos chers bénévoles, qui êtes le cœur et l’âme du Festival.

Depuis 23 ans, ma plus grande joie que j’éprouve pendant le Festival provient du temps que je passe avec vous, ces moments aux portes ou aux tentes à bière, à gérer les files d’attente et à accomplir les nombreuses autres tâches propres au Festival, du ramassage des ordures à l’organisation des scènes en passant par l’accueil des artistes aux aéroports. Le Festival fonctionne comme sur des roulettes grâce à VOUS! Votre engagement et votre amour de l’événement, ainsi que la joie que vous apportez à chaque quart de travail font de notre Festival l’un des événements les plus appréciés à Ottawa.

Je ne peux vraiment pas imaginer ce que ce sera de ne pas vous voir cet été! Vous allez tous me manquer, mes anciens amis et mes nouveaux. John Cvetan, notre coordonnateur des bénévoles, et moi-même vous tiendrons certainement au courant de toutes les nouvelles et de tout nouveau projet concernant le Festival. Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de nouveau festival à l’automne; c’est juste trop compliqué et l’avenir est encore trop incertain. Mais je vous promets ceci : nous célébrerons le 40e anniversaire de notre beau festival et nous le ferons dans le parc de la Confédération! Il nous suffit d’attendre jusqu’en 2021 pour le faire!

D’ici là, n’hésitez pas à m’appeler ou à m’envoyer un courriel à tout moment pour me poser vos questions ou simplement pour vous inscrire.

Jusqu’à ce que nous puissions à nouveau partager la musique ensemble, je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments les plus sincères.

 

Catherine O’Grady
Productrice générale