Médias

Nous sommes très heureux d’accueillir les médias et les photographes au Festival de jazz d’Ottawa TD.

Vous trouverez ci dessous tout ce que vous devez savoir sur l’agrément en fonction du type de média et sur la façon de faire une demande..

MÉDIAS CONVENTIONNELS.

L’agrément des médias est strictement réservé aux membres des médias établis¹, notamment la presse écrite, la radio, la télévision, le cinéma et les agences de presse, qui satisfont à toutes les exigences d’agrément du Festival de jazz d’Ottawa. Tous les médias doivent se conformer aux Directives à l'intention des médias et des photographes du Festival.

AGRÉMENT DES PHOTOGRAPHES.

L’agrément des photographes est strictement réservé aux photographes qui satisfont aux critères énoncés ci dessous dans la rubrique Photographes et qui détiennent un laissez-passer². Tous les photographes doivent se conformer aux Directives à l'intention des médias et des photographes du Festival.

MÉDIAS NON CONVENTIONNELS.

Les personnes représentant des entités qui diffusent des rapports, des photographies ou d’autres commentaires concernant le Festival ou la musique de jazz en général sur Internet exclusivement, peuvent se voir accorder un agrément au cas par cas, à la seule discrétion du Festival. Ces personnes devront se conformer au contenu des Directives à l'intention des médias et des photographes du Festival ainsi qu’à toute autre directive pouvant être établie par le Festival.

DEMANDER UN AGRÉMENT.

L’agrément sera accordé sur la base des critères suivants et est soumis à l’approbation de la directrice marketing :

  • Vous devez soumettre un formulaire d'agrément.
  • Vous devez soumettre une lettre d’affectation sur un papier à en-tête officiel du média et signé par l’éditeur, le rédacteur en chef ou le chef du bureau. Cette lettre doit préciser le nom et le titre du journaliste. Vous devez aussi inclure toutes les coordonnées nécessaires. Les lettres non signées et les courriels ne sont pas acceptés.
  • Vous devez joindre une photocopie d’une carte de presse valide.

Vous deve soumettre les 3 documents à :

Suzan Zilahi

Directrice, Marketing

613-241-2633 x 102

suzan@ottawajazzfestival.com

Fax: 613-241-5774

Les petits caractères.

Le Festival de jazz d’Ottawa TD se réserve le droit de déterminer le nombre de journalistes et de photographes agréés pour couvrir le Festival et se réserve également le droit de refuser, de suspendre ou d’annuler un agrément en tout temps et sans explication. En cas de refus, de suspension ou d’annulation, aucune réclamation ne pourra être faite auprès du Festival.

¹Le Festival de jazz d’Ottawa TD définit un « média établi » comme suit :

  • le média a une réputation actuelle au sein de la communauté locale, nationale ou internationale pour la couverture de l’actualité, y compris les critiques, les éditoriaux, les commentaires, etc. et emploie principalement des journalistes agréés³, reconnus comme tels par leurs pairs et le public;
  • les organes d’information qui emploient des journalistes et des pigistes pour mener à bien leur mission d’information;
  • certains sites Internet peuvent être inclus dans cette définition;
  • les blogues personnels et les magazines électroniques ne peuvent pas s’inscrire dans la catégorie des « médias établis ».

²Un photographe doit respecter les conditions nécessaires suivantes pour obtenir un laissez-passer de photographe :

  • il est reconnu en tant que tel par ses pairs;
  • il a déjà pris des photos dans le cadre de reportages et d’événements pour des médias établis;
  • son employeur l’a chargé de prendre des photos du Festival;
  • il est un photographe pigiste établi et approuvé par la directrice, Marketing (il doit signer un accord individuel avec le Festival).

³Un journaliste agréé doit respecter les conditions suivantes pour obtenir un laissez-passer pour média :

  • il a reçu une formation spécialisée dans le domaine (pas nécessairement dans un établissement universitaire);
  • il est reconnu comme tel par ses pairs (éditeurs, rédacteurs en chef et journalistes exerçant la même profession) ou il est membre d’une association reconnue;
  • il a déjà fait des reportages pour des médias établis;
  • son employeur l’a chargé de couvrir le Festival ou d’en faire une critique;
  • il est un journaliste pigiste établi.